A) Septime Léon Bourdillon (1829-1873)

(fils d'Ami-Jean - 1783-1872)

 

 

 

La descendance de Léon-Septime né le 1er décembre 1829, à Saint Pierre est à l’origine du rameau français de la branche aînée. Il eut neuf enfants tous nés à St Pierre. Parmi eux :

 

 

 

 

 

 

Léonie, l’aînée (1856-1931) - branche Stalla-Bourdillon    

Elle se marie en 1876 à 20 ans avec Antoine Stalla qui a une affaire de négoce et de courtage en huiles. Cette famille est à l’origine de la branche Stalla-Bourdillon. 

 

Antoine Stalla fait une demande officielle pour joindre à son nom celui des Bourdillon, ce qui lui est accordé par décret signé du Président Carnot en date du 5 février 1884. Ils eurent 4 enfants : Camille, Marguerite, Léon qui suit les traces de son père et Jules officier , poète et homme d’affaires.


Emmanuel, le frère de Léonie épouse Blanche Stalla, soeur d’Antoine. Ce double lien rapproche définitivement les Bourdillon des Stalla. 

Julie 1857-1937   

Julie épouse Eugène Clozel.

 

 

Emmanuel 1859-1905

    Après avoir fait des études de droit, il se lance dans le commerce avec les Antilles. En 1902, au moment de la catastrophe de St Pierre il n’y a plus de Bourdillon à la Martinique, mais il y avait encore beaucoup de parents. Du point de vue commercial, c’est une grande perte. La santé d’Emmanuel est très ébranlé. Il meurt le 23 septembre 1905. Il aura avec Blanche Stalla cinq enfants : Emmanuel, Francis qui meurt en 1914 d’une bilieuse en revenant du front de Salonique sur le bateau qui le ramène en France, Camille qui sera très impliquée dans l’humanitaire (Croix Rouge Française) et Marguerite.


Emmanuel - Albert - François-Charles

Albert 1860-1927

    Albert est admis en 1882 à l’Ecole centrale des arts et des manufactures. Après ses études, il s’associe avec son frère Emmanuel. Après la mort de Mano, la société s’appellera " Albert Bourdillon et Cie ". Il épouse Jeanne Clauzel dont il a quatre enfants : Marie, Edith, Pierre et Marcellin. Il meurt en 1927. Albert était élégant, bon vivant et facétieux. Il avait un caractère heureux, du charme et de la verve. Il était chevalier de la légion d’honneur, juge au tribunal de commerce, vice-président du Syndicat des Exportateurs. Il commerce avec Madagascar (graphite, café).

François Charles (Charles)1861-1917

    François Charles, cinquième enfant de Septime Léon, est né à St Pierre. Il s’embarque à 12 ans pour Marseille. Il devient médecin. Il s’installe à Paris (Bd Raspail) puis à Marseille après son mariage avec sa cousine Léonie Borde. Ils auront six enfants : Charles (médecin), André (médecin), Edouard, Jean, Yvonne, et Hélène. En 1911, il fait construire un maison de vacances au Praz de St Bon en Tarentaise . Cette maison fut détruite pour faire place à l’école du village, mais ses arrières petits enfants continuent de venir séjourner au Praz où d’autres chalets Bourdillon ont été édifiés depuis.


François-Charles, Jules, leurs femmes.
Les fils de François-Charles : Charles, André, Edouard, Jean
et les filles de Jules : Juliette, Germaine et Gabrielle

 

 

 

        Charles aura trois enfants : Jacques, polytechnicien, reçu dans la même promotion que     Francis de la branche cadette ; Madeleine, médecin et Monique qui a fait l'école supérieure des arts décoratifs.
Charles (médecin) et son petit fils Christophe

 

 

 

Jules 1865-1923   

Jules fut médecin, installé à Marseille. Marié à sa cousine Gabrielle Borde eut trois filles : Juliette, Germaine et Gabrielle qui restèrent toutes trois célibataires.

 

Pauline 1867-1952    

Pauline épousa Joseph Tempier. L’une de leur fille fut premier prix du conservatoire de Paris en Violon.

 


Octavie 1869-1951    

Octavie se marie avec Joseph Sabatier, notaire.

 



Léon 1871-1934

    Léon est reçu au concours de l’école centrale de Paris. Il se marie à Alice Martineau dont il aura huit enfants : Jacques, Claire, Lucie, Marie-Louise, Odette, Pernette, France, Octavie (dite Vivy). Léon a été Président de l'association "Les Amis de la Radiodiffusion de Provence. Il occupait une place de premier plan dans l’industrie Marseillaise. Il était officier de la légion d’honneur.

Léon et ses enfants
      

Vivy la huitième


 

Les enfants de Septime- Léon Bourdillon - Photo prise vers 1886

Arrière plan (de la gauche vers la droite) : Antoine Stalla, Jules Bourdillon ((1865-1923), François Charles B. (1861-1917), Pauline Bourdillon-Tempier (1867-1952), Eugène Clozel, Albert B. (1860-1927) et Emmanuel B. (1860-1905)

Premier plan (de la gauche vers la droite) : Camille Stalla-Bourdillon avec son père, Léonie Bourdillon-Stalla (1856-1971) avec Marguerite Stalla-Bourdillon sur ses genoux, Léon B. ((1871-1934), Stéphanie Camille Borde, Octavie B. (1869-1931), Julie Bourdillon-Clozel avec sur les genoux Marcel ?, Blanche Stalla mariée Bourdillon avec Camille Bourdillon sur la chaise.

L'enfant sur le tabouret et la petite fille à gauche ne sont pas identifiés.

Retour Sommaire