Henriette-Judith Bourdillon

 

Gouvernante en Russie

 

 

Léonard Bourdillon (1725-1802) dans son histoire de la famille Bourdillon relate l'histoire d'Henriette-Judith Bourdillon qui partit à l'âge de vingt ans en Russie

1773
Le 29 juin, Henriette-Judtih, fille de Jean Bourdillon et de Jeanne Caille, partit à l'âge de vingt ans pour Saint Pétersbourg, en qualité de Gouvernante de la jeune fille de S.E. le Comte Vladimir Orloff, grand Chambellan de sa Majesté, l'impératrice de toutes les Russies et Directeur des Académies pour une durée de cinq ans.

Nota : Vladimir Orloff était le fils d'Alexis Orloff (l'un des 4 frères Orloff, mais de l'Impératrice).

Les appointements étaient fixés à 200 roubles par an pendant trois ans, les deux autres années augmentées dans la proportion des talents qu'elle développera. Enfin au bout du terme si elle se retire dans sa patrie, les frais de voyage de retour luii seront remboursés. Son père Jean était le fils d'Ami Bourdillon -Hortal donc mon cousin Germain.
Le 29 juiin de l'année suivante, Henriette-Judtih, par des raisons de bienséance relatives au Comte Orloff, se retira dans le couvent que Sa majesté l'Impératrice de Russie avait fondé pour l'éducation des jeunes filles nobles, dans la classe des Blanches qui est la première avec un appontement de 250 roubles, 36 roubles pour le vin, et en outre logée, nourrie, chauffée, médicaments fournies, avec l'usage des équipages de la cour.

1780
Le 18 avril 1780, Henriette-Judtih, fille aînée de Jean Bourdillon et de Jeanne Caille, épousa à Saint - Pétersbourg Jules-Frédéric-Antoine-Vogel, de Stasbourg homme de lettres et gouverneur du fils aîné du Prince Galitzine. La différence de religion fut cause que son père lui refusa son approbation. Ce fut en vain que je lui représentai qu'il n'existait point une différence de religion, mais seulement une différence de communion et que sa fille n'abandonnait point la sienne. La superstition qui étouffe la raison ferma son cœur paternel, et à l'instant même de sa mort lui refusa sa bénédiction.