Exposition : la bibliothèque de Jean-Louis Bourdillon

17 décembre 2003 - 14 février 2004

Médiathèque Equinoxe

Ville de Châteauroux

Jean-Louis Bourdillon en miniature

"... Le legs (de M Jean-Louis Bourdillon 1782-1856), comme on le pense, fut accepté avec la plus grande reconnaissance et le plus vif empressement. les tableaux, les objets d'art de M Bourdillon enrichirent notre Musée naissant...

Quand à la bibliothèque de M Bourdillon, elle fut placée dans un local magnifique, disposé à cet effet par M Dauvergne, architecte du département ; suivant la volonté formelle du donateur; ses livres furent isolés et rangés séparément. Un sculpteur de notre ville (M Emile Barboux) reproduisit ses traits avec la plus grand exactitude, et aujourd'hui, son buste, placé en avant de sa bibilothèque, à l'endroit le plus apparent de la salle semble veiller encore à la conservation des volumes qu'il avait tant affectionnées.

Extrait de la "Conférence sur les manuscrits de la bibliothèque de Châteauroux" par Joseph Patureau (16 mai 1881).

 

Le legs à la ville de Châteauroux 

Il comporte quelques 2500 ouvrages et manuscrits et des objets d'art. Parmi les pièces maîtresses du fond, il faut citer :

      - La Chanson de Roland, seul texte intégral ;

      - et le bréviaire de Paris, manuscrit du XVème siècle  qui vient d'être l'objet d'un beau livre d'art intitulé "le Bréviaire de Châteauroux " de Inès Villela Petit. Editions d'Art SOMOGY.

Quelques photos de l'inauguration présentent cette exposition :

Le bréviaire de Châteauroux dit bréviaire de Paris

La chanson de Roland

Essai historique et critique sur les dissensions des églises de Pologne par Joseph Bourdillon

Jean-Louis annotait ses livres : 

Le jugement du tribunal révolutionnaire de Genève 

remis à son cousin Jean-Louis

L'Inauguration :

Jacques Bourdillon interviewé par France 3 / Mme Dominique Potard

                                                                             conservatrice

 

Xavier Madelin, Dominique Potard, François Bourdillon, 

Marguerite et Jacques Bourdillon - le samedi 20 décembre 2003

 

Retour Sommaire