Le traité de Cateau - Cambrésis

 

Bourdillon gouverneur du Piémont

 

La restitution de Pinerolo, Perosa et Savigliano (Savoie)

 

 

Henri II signe le traité de Cateau - Cambrésis 

 

 

Le traité de Cateau – Cambrésis (3 avril 1559) entre la France et l’Angleterre (Calais contre 500 000 écus) et la France et l’Espagne (La Somme contre toute prétention en Italie) met fin à 65 ans de conflits pour le contrôle de l'Italie et restitue les terres aux Savoyards. Il réduit les possessions de la France a cinq places.  Emmanuel Philibert de Savoie mène alors une politique économique "dont le but était de ruiner les villes restés sous obédience royale" .../... "[Busson Jean-Pierre, Imbert de la Platière des Bordes dit Bourdillon, Maréchal de France (1516-1567), thèse de diplôme d'archiviste paléographe, 1947].

 

Emmanuel Philibert de Savoie

 

La sœur de Henri II, Marguerite, se marie avec le duc de Savoie Emmanuel Philibert (1559). 

Mort de Henri II des suites de ses blessures, le 10 juillet 1559,après un tournoi .  La lance de Montgomery pénètre à travers la visière du casque du roi. Celle-ci a touché le cerveau d'Henri II.  Ambroise Paré ne pourra rien faire pour sauver le roi.

 

François II, roi de France, confie, à la place du maréchal de Brissac, le gouvernement du Piémont à Bourdillon

 

"La mort de François  II et les premiers troubles religieux amenèrent le gouvernement royal à ne prêter que peu d'attention aux affaires piémontaises." [Busson Jean-Pierre, Imbert de la Platière des Bordes dit Bourdillon, Maréchal de France (1516-1567), thèse de diplôme d'archiviste paléographe, 1947].

 

"En 1562, Emmanuel Philibert, faisant jouer les clauses du traité de  Cateau – Cambrésis, réclama la restitution des principales places piémontaises, monnayant quelques compensations territoriales et surtout son appui en hommes et argents pour aider la reine mère dans sa lutte contre les protestants. Catherine de Médicis accepta ce marché et ordonna au gouverneur de procéder à la restitution et à l'échange des places. Bourdillon, révolté d'avoir à évacuer le Piémont, multiplia les objections à la restitution et refusa d'exécuter les ordres de la reine : trois jussions lui furent vainement adressées. Seul Florimond Robertet put obtenir son consentement par la promesse du bâton de Maréchal. Turin, Chivasso, Chiéri et Villanova furent alors abandonnées par le traité signé de Fossano le 2 novembre 1562 contre Savagliano, Pérouse et le baillage de Genola. Avec le marquisat de Saluces et Pignerol, c'étaient les seuls territoires que la France conservait "delà des monts". "[Busson Jean-Pierre, Imbert de la Platière des Bordes dit Bourdillon, Maréchal de France (1516-1567), thèse de diplôme d'archiviste paléographe, 1947]. 

 

 

 Pinerolo, Perosa et Savigliano (voir carte) devront attendre jusqu'en 1574 pour redevenir savoyarde. 

 

.

Soldat français au XVIème

Colline d'Oddone terre de frontière entre la France et l'Italie

 

Charles IX meurt le 30 mai 1574, Henri III, alors roi de Pologne, prend sa succession

 

En 1574, l’imminente restitution de ces territoires aux savoyards rend la population heureuse.

Mais les officiels régnant sont fortement contrariés de cette restitution, au point de se réunir pour décider d’une stratégie commune. Ainsi, le gouverneur de Pinerolo et  le duc de Nevers envoient, le 23 Septembre, une lettre au Roi de France pour expliquer quelle grave erreur serait cette restitution qui fermerait aux français les portes de l’Italie. Pourtant ce même 23 Septembre 1574, le Roi Henri III de Valois ordonne la restitution au Duc de Savoie de Perosa, Pinerolo et Savigliano. Catherine de Médicis envoie au Piémont le Baron de Sauve, secrétaire du Roi, avec le devoir de restituer ces territoires. Une nouvelle lettre du Roi, le 4 octobre, réaffirme l’ordre de restitution des territoires et nomme des fonctionnaires de confiance afin de rendre les villes au duc de Savoie. Ainsi, le lieutenant du Roi, Carlo Birago, donne l’ordre au gouverneur de Pérouse Francesco Birago de remettre les clés du bourg de Perosa au comte Parella di St Martino. Les clés seront rendus le 17 Décembre et Pietro Turta en est nommé gouverneur.

 

 

Henri  III

 

Retour Maréchal de Bourdillon