III - François Abraham ou Abraham Bourdillon

(1561-1647)

 

Abraham pourrait être né à Bourges. Dans un de ses courriers Octavie Bourdillon (1909-1997) mentionne que "Dans les papiers de Léonard, celui-ci dit, mais sans en donner la preuve, qu'Abraham Bourdillon était né  Bourges en 1561". En tout cas il est certain que Galiffe dans ses notices généalogiques sur les familles genevoise depuis les premiers temps jusqu'à nos jours (J. Jullien libraire éditeur Genève 1892) se trompe. Il dit qu'il est baptisé le 28 janvier 1870 or il fait l'achat d'une maison en 1580. Il meurt à l'âge de 86 ans le 2 novembre 1647. Il est donc né entre 1560 et 1561. Il ne peut être le fils de Jehan Bourdillon et de Claude Plantan puisque ceux-ci se sont mariés en 1564. Est-il un enfant du 1er mariage ?

Abraham,  s’intègre bien à Genève. Il est maître corroyeur. Il achète une maison et une manufacture de cuir rue du Temple en 1580. Il prend part à la guerre contre le duc de Savoie. Il est blessé et boitera le reste de ses jours. Il se marie le 30 avril 1594. Il aura dix enfants dont sept moururent jeunes.

En 1602, le duc de Savoie attaque Genève. Ce sont les combats de l’Escalade auxquels prend part Abraham comme tous les citoyens de Genève. Les Genevois repoussent les Savoyards et Abraham reçoit du conseil deux ducatons en récompense de sa bonne conduite.  

 

Le combat de l'escalade contre le duc de Savoie 21-22 décembre 1602

 

 

 

En 1613, il est reçu, avec ses deux fils Jacques et Jean : Bourgeois de Genève " eu égard aux bons et agréables services qu’il nous a cy-devant faicts au port des armes ". 

 

Il mourut à 86 ans le 11 novembre 1647 - Voir blasons -

Jean, le fils cadet d’Abraham meurt de la peste à l’âge de 29 ans.

Jacques eu 9 enfants. 
- Etienne (1619-1653) son aîné aura une descendance. 
   
Jean-Pierre quatre générations plus tard (1739-1797) inventa la montre à répétition et imagina la chaînette d'acier sur le barillet à la place de la corde en boyau.
- Bernard (1637-1704) son dernier fils fut Régent au Collège. Il aura treize enfant. Jean-Georges, son aînée, est à l’origine de la branche aînée des Bourdillon. Ami I, le cadet est à l’origine des branches cadettes.

Abraham avait un frère, Thomas, tanneur à Gex. Il n’est pas exclu que les Bourdillon non raccordés à ce jour à la branche de Genève et implantés aujourd’hui dans le région Rhône-Alpes soient des descendants de Thomas... à moins qu’ils ne descendent de Claude partit pour la Savoie.

Retour Sommaire